Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 16:26

h284xxr6.jpgIls se retrouvent et abordent mon sujet, qui comme toujours est la cause de tout, juste le malheur d'exister. Ils prennent la décision et m'en informe après avoir tout fait de me mettre en pension dans une école catholique, prétextant que j'étais bon élève et que je serai bien, c'est une école de bonne réputation avec de bons résultats aux examens.
4cv-pie.jpg

M'apportant le sujet sous cette forme et pour que ma mère se retrouve bien, j'accepte, pour ceux qui ont vu à la télévision le "pensionnat Dechavanne" voilà à quoi ressemblait cette institution, de plus uniquement des garçons, et le surveillant général un Curé, les pions sûrement des futurs Policiers de l'igs [je ris...jaune] Nous avions des classements tous les mois et comme jamais cela m'était arrivé, comme je ne supportais pas, et de plus j'étais très mal dans cet atmosphère, j'étais le plus mauvais de la classe sans aucune prétention, j'étais avant un élève moyen y a que les maths qui n'ont jamais été mon fort, enfin tout ce qui était technique, j'aimais que les langues.
Il y avait chaque samedi matin un autocar du lycée qui nous accompagnait à une Porte de Paris, tous les internes nous avions un uniforme avec béret pantalon blazer marine, ce jour là je ne savais plus, ni envie de chercher comment rentrer chez moi, parce que l'on n'est pas venu me chercher, j'étais jeune pour vous donner une idée déjà la Police était dans ma tête, je vois une 4cv pie, gyrophare orange pour ceux qui ont connu cette époque, je m'approche du policier qui est dans la voiture,et lui dit suis perdu, je dois aller chez moi, je me souviens , ils demande à leur état major puis acceptent de me raccompagner à mon domicile, quand j'ai expliqué tout ça à maman elle a souri en me disant que je me débrouillais bien.

Devant mon attitude, ma mère a fait appel de nouveau à son frère où je ne lui avais pas laissé de mauvais souvenirs . Dans les mêmes conditions, il accepta mais en cours d'année pas facile de reprendre un programme, de plus j'avais rien appris, mais pas de problème sauf un important le seul lycée disponible encore très loin du nouveau domicile de mon oncle , une belle maison , mais ils m'accompagnaient en voiture dans la mesure du possible, puisque j'étais interdit de mobylette, un peu vieux jeu le tonton, mais faut lui rendre cette justice ils voyaient tellement de grands blessés voire plus pendant sont travail en service de radiologie de l'hôpital.

j'ai terminé mes études secondaires, mais j'ai passé aucune adolescence, puisque tout m'était interdit, ne jamais recevoir de copain, interdit de tomber amoureux, voire flirter, je me souviens j'étais tombé amoureux de la voisine d'en face, j'en ai entendu de toutes les sortes, pas de télévision le soir , dans ma chambre à 21h pour étudier et 22h00 au lit, comme on dirait maintenant ils n'avaient pas évolués voyaient que les études, j'ai voulu faire médecine , je me doute cela leur aurait plu surtout qu'en face il y avait un étudiant en médecine, toutes les conversations tournaient toujours autour de l'hôpital, mais j'étais nul en matières scientifiques, mais pas trop mauvais en langue, alors cette fois l'idée prof d'Anglais, l'allemand me plaisait moins sauf la prof très sympa et jeune et comme j'étais dans la moyenne jamais trop de problème au lycée. De toute manière j'avais intérêt à bien travailler et une vérité que tous les parents disent : "Tu travailles pour toi" ce qui n'est pas faux, alors j'ai donc terminé mes études dans ce lycée de province, puis sans rien dire à personne, j'avais ma petite idée derrière la tête, pour mon avenir , mais retourner à Paris.

Je ne pourrais pas terminer ce chapitre sans reparler d'un de mes meilleurs copains, qui travaillait très bien, et comme cadeau ses parents lui ont offert un cyclomoteur, de marque Honda avec vitesses au guidon, si je précise celà, c'est qu'un certain matin mon ami alain dont j'ai toujours sa photo dans mon portefeuille a glissé sur une plaque de verglas en venant comme tous les jours au lycée, n'ayant le temps de se relever, la route était en pente et descendait à vive allure un autocar qui a heurté mon ami violemment, je vous passe les détails. pour des raisons évidentes, mon oncle a été informé de l'accident et m'a vu dans un état horrible, désolé d'avoir indiqué tout cela mais c'est pour sa mémoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel - dans Biographie
commenter cet article

commentaires

Akila De Carvalho 09/11/2012 16:29


J'adore le passage où vous parlez de la police, vous dites que bien que très
jeune elle est déjà dans votre tête, je trouve cela très beau .

Clo 28/04/2008 15:11

Malheureusement, nous avons tous eu des copains ou copines qui ont fini tragiquement.Ton passage à l' école et l' uniforme me fait sourire.J'étais interne dans un lycée de filles en pronince. Tout bleu-marine:Blouse,Jupe, chemisier, pull, veste, manteau collants, chaussettes et comble de bonheur : le béret basque bleu-marine obligatoire sous peine de colle !Je file voir d' autres blogs. :)

Neo_igs_police 07/11/2012 17:08



Bonjour comme tu vois, ton dernier com est assez ancien, je suis encore en vie, j'avais lâché ce  blog,problèmes familiaux et de santé,
 je viens de le reprendre avec d'autres rubriques, je m'occupe aussi du soutien de policiers , à défaut d'être soutenu moi même , je suis passé par tellement d'épreuves, au plaisir de te
lire à bientôt  amitiés


Pour répondre à ton com, j'ai aussi connu ça j'y suis resté quelques mois c'était pire que l'armée






Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre