Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 13:47

TRIPLE HOMICIDE DE VIENNE (ISERE NORD)

Le drame avait été découvert dans la matinée du 15 novembre, dans un petit appartement de la rue Francisque-Bonnier à Vienne. Les corps des deux fillettes avaient été retrouvés dans le congélateur-réfrigérateur, celui de leur mère dissimulé dans l’assise du canapé du salon. Photo archives LeDL

Le drame avait été découvert dans la matinée du 15 novembre, dans un petit appartement de la rue Francisque-Bonnier à Vienne. Les corps des deux fillettes avaient été retrouvés dans le congélateur-réfrigérateur, celui de leur mère dissimulé dans l’assise du canapé du salon. Photo archives LeDL

Faicel Fakraoui risque la peine de mort par pendaison dans son pays natal, la Tunisie. Ce Tunisien de 26 ans, interpellé le 17 novembre, a été inculpé pour homicides avec préméditation par le juge d’instruction de Tunis après avoir avoué ses crimes à la police locale : l’assassinat de sa compagnie Coralie Knecht et de ses deux fillettes âgées de 5 ans et 3 mois.

Faicel Fakraoui s’est présenté au consulat de Tunisie à Grenoble

Le drame avait été découvert dans la matinée du 15 novembre, dans un petit appartement de la rue Francisque-Bonnier à Vienne. Les corps des deux fillettes avaient été retrouvés dans le congélateur-réfrigérateur, celui de leur mère dissimulé dans l’assise du canapé du salon. Immédiatement, le compagnon de Coralie et père du bébé, Faicel Fakraoui, était apparu comme le suspect numéro 1.

Un suspect qui, à l’heure de la découverte du drame, avait déjà atterri sur le sol tunisien afin de fuir la justice française. « Tout s’est joué à quelques heures près », avait reconnu alors le procureur de la République de Grenoble.

Sa fuite extrêmement rapide, Fakraoui, titulaire d’un titre de séjour, semble l’avoir parfaitement organisée, préméditée, de sang-froid. Et ce quelques heures seulement après l’épouvantable : l’homme est soupçonné d’avoir tué sa compagne de 19 coups de couteau et d’avoir étouffé les deux fillettes.

Selon la police et les autopsies des corps des trois victimes, le drame se serait noué dans la soirée de lundi. Le soir même où Coralie, accompagnée de ses deux fillettes, avait décidé de regagner le domicile conjugal. Le lendemain matin, mardi, il est aperçu dans le centre-ville, en direction de la gare. « Il avait l’air fatigué et inquiet », avait d’ailleurs rapporté un témoin aux enquêteurs de la PJ lyonnaise. Il prend alors le train pour Lyon. Dans l’après-midi, il se rend à Grenoble accompagné d’un proche qui ne sait rien du drame qui vient de se nouer.

Selon une source administrative tunisienne, Faicel Fakraoui s’est présenté au consulat de Tunisie à Grenoble. « Éploré, le jeune homme a confié que sa mère était mourante en Tunisie et qu’il devait se porter à son chevet au plus vite », nous confiait hier cette source tunisienne. « Il a également expliqué qu’il avait perdu ses papiers et qu’il souhaitait un laissez-passer afin de pouvoir prendre l’avion ». Il a probablement oublié ses papiers dans sa fuite en avant.

C’est donc en toute légalité que Fakraoui quitte le sol français. Car au moment où ce laissez-passer est établi, un document d’une validité de trois jours seulement, le drame n’a pas encore été découvert.

Puis, dans la matinée de mercredi, il passe la frontière franco-italienne à Modane. Les deux hommes seront d’ailleurs contrôlés par les hommes de la PAF. Mais aucunement inquiétés car ils sont parfaitement en règle.

À vive allure, le duo gagne tout d’abord Turin où Fakraoui rate de peu son vol pour Tunis. Il persuade alors son copain de rouler quelques centaines de kilomètres de plus afin de le mener jusqu’à l’aéroport de Rome. Cette fois-ci, Fakraoui parvient à monter dans l’avion. Deux heures plus tard, il atterrira sur le sol tunisien. Nous sommes le 15 novembre. Dans le petit appartement de Vienne, l’horreur vient tout juste d’être découverte par les policiers viennois. Et apprenant par voie de presse que Fakraoui était activement recherché, le consulat grenoblois alertera la justice.

Deux jours plus tard, alors qu’un mandat d’arrêt international est délivré, Fakraoui sera arrêté à son domicile tunisien de Kasserine. Une interpellation portée à la connaissance de la justice française la semaine dernière seulement.

par Vincent WALES le 21/12/2012 à 06:02

 

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2012/12/21/l-assassin-presume-a-quitte-la-france-avec-un-laissez-passer

Partager cet article

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre