Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 10:03

VIENNE/APRES LA DECOUVERTE MACABRE

Hier après-midi, les enquêteurs quittaient l’appartement des trois victimes, les bras chargés de volumineux cartons contenant des scellés. Le DL / Michel THOMAS

Hier après-midi, les enquêteurs quittaient l’appartement des trois victimes, les bras chargés de volumineux cartons contenant des scellés. Le DL / Michel THOMAS

Une proche inquiète de ne plus avoir de nouvellesL’horreur, hier matin, dans un appartement de Vienne (Isère). Le corps sans vie d’un bébé de 3 mois et celui de sa sœur âgée de 5 ans ont été découverts congelés, l’un dans un réfrigérateur, l’autre dans un congélateur. Dans une pièce voisine, le corps sans vie de leur mère. Le compagnon de la victime et père du bébé est depuis activement recherché par les hommes de la police judiciaire de Lyon.

“La police a aussitôt cerné le quartier, demandé aux commerçants de fermer boutique”, nous rapporte un habitant de la rue Francisque-Bonnier où s’est joué le drame.

“Nous avons été appelés par la maman de cette mère de famille, inquiète de ne plus avoir de nouvelles. Elle s’était elle-même déplacée mercredi après-midi rue Francisque-Bonnier, personne ne lui avait répondu”, confie une source proche de l’enquête. Hier matin, les enquêteurs se sont donc rendus dans cet appartement situé au numéro 37 de cette rue située à deux pas des quais du Rhône. Une fois la porte ouverte, les policiers ont découvert des traces de sang menant à un congélateur... A l’intérieur, ils ont trouvé un petit corps congelé. Les lieux ont aussitôt été figés “pour permettre à l’identification criminelle d’effectuer les constatations”.

Le meurtre remonterait à plusieurs jours

Progressant dans l’appartement, ils ont alors découvert un second corps, celui d’un bébé congelé placé dans un sac plastique dans le réfrigérateur.

Puis le corps d’une jeune femme, rapidement identifiée comme la mère des deux enfants, gisant, ensanglantée, derrière le canapé d’une pièce voisine. Son corps présentant plusieurs blessures à l’arme blanche. Coralie Knecht était âgée de 26 ans.

La mort des deux petites sœurs “pourrait remonter à quelques jours en raison de l’état dans lequel les petits corps ont été découverts. Leur mère est décédée d’une mort violente” nous précisait Matthieu Bourrette, procureur de la République de Vienne.

Selon nos informations, Coralie Knecht, bénéficiant du RSA, avait emménagé dans cet appartement en mai 2009. Elle avait donné naissance en août dernier à Feryel. Son aînée, Charlotte, était née en décembre 2007.

En début d’après-midi, une enquête pour “homicides volontaires aggravés” était ouverte, le parquet viennois se dessaisissant au profit du pôle criminel de Grenoble. Vers 16 heures, les corps des trois victimes étaient pris en charge par les pompes funèbres. “Une opération très délicate pour les corps des enfants, pris dans la glace”, précisait une source policière. Les enquêteurs quittant progressivement les lieux, certains les bras chargés de cartons contenant des scellés.

La piste du drame familial

Lors d’une conférence de presse au palais de justice de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, procureur de la République, devait préciser que les autopsies des corps seraient réalisées dès ce matin à l’institut médico-légal de Lyon.

La piste du drame familial est largement privilégiée. Âgé de 26 ans, de nationalité tunisienne, le compagnon de la mère est connu de la justice. En mai 2012, il avait été condamné pour “violences conjugales” sur Coralie, à une peine de quatre mois de sursis avec mise à l’épreuve durant 18 mois. Et hier soir, alors que Faicel Fakraoui était activement recherché, il a été localisé en Italie.

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2012/11/15/les-corps-des-enfants-etaient-pris-dans-la-glace

Partager cet article

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre