Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 13:07

 

Le Point.fr - Publié le 23/03/2012 à 11:58 - Modifié le 23/03/2012 à 12:58

Le tueur au scooter connaissait l'un des jeunes condamnés en 2009, fils d'un compagnon de sa propre mère.

Le tueur au scooter Mohamed Merah était apparenté à un des jeunes Toulousains condamnés en 2009 dans une affaire de filière de recrutement et d'acheminement de djihadistes en Irak, ont annoncé, vendredi à l'AFP, des sources proches de l'enquête. Une de ces sources a précisé qu'il s'agissait du fils d'un compagnon de la mère de Merah, interpellée mercredi à l'aube, dont la garde à vue a été prolongée dans l'enquête sur les tueries commises par son fils. Pour l'heure, "il ne faut pas tirer plus de conclusions" de ce lien de parenté que le fait que cet homme et le tueur au scooter se connaissaient, a mis en garde une des sources proches de l'enquête.

Cet homme, aujourd'hui âgé de 27 ans, avait été intercepté par les autorités locales en décembre 2006 en Syrie, dans une maison connue pour abriter des membres d'al-Qaida en transit pour l'Irak. Accompagné d'un autre homme originaire de la région, un Albigeois converti au tournant du siècle, il voulait aller combattre la coalition internationale menée par les États-Unis. Ils avaient été remis aux autorités françaises et interpellés le 13 février 2007 à leur descente d'avion à Roissy-Charles-de-Gaulle. Dès le lendemain, la police française avait mené un vaste coup de filet, suivi de nouvelles interpellations le 23 octobre 2007, dans la région Midi-Pyrénées.

Sous le couvert d'anonymat, un ex-membre de ce groupe de Toulouse raconte aujourd'hui que ces jeunes hommes se rencontraient notamment autour d'une mosquée de Bellefontaine, un quartier sensible de Toulouse, où se retrouvaient de jeunes salafistes de la ville, dont plusieurs convertis. Certains venaient du quartier des Izards, celui où a grandi Mohamed Merah. Ils semblaient sous l'emprise d'un gourou religieux autoproclamé de l'Ariège, Olivier Corel, qui, interpellé, a toutefois bénéficié d'un non-lieu dans l'enquête sur la filière irakienne de Toulouse. "Je ne connaissais pas du tout les Merah", affirme de son côté le converti d'Albi, contacté par l'AFP, qui dit aussi ignorer le lien familial entre l'ami avec qui il avait été interpellé en Syrie et le tueur au scooter.

Filières du djihad

Dans l'affaire de la filière d'acheminement, les deux hommes interceptés en Syrie avaient été condamnés à cinq ans de prison, assortis d'une mise à l'épreuve. Ils sont sortis de prison et travaillent. L'homme apparenté à Merah est grutier, selon un de ses proches. Six autres hommes de la région, de la même génération, avaient été condamnés à des peines de six mois à six ans pour leur avoir fourni un soutien logistique ou financier. Mercredi, le procureur de Paris, François Molins, avait expliqué que le frère aîné du tueur au scooter, Abdelkader Merah, 29 ans, connu des services pour être un tenant de l'islam radical, était "apparu en 2007 comme impliqué" dans cette filière d'acheminement de djihadistes en Irak, sans toutefois être mis en examen.

Comme sa mère, Abdelkader Merah est actuellement en garde à vue, interrogé sur le rôle qu'il aurait pu jouer ou la connaissance qu'il aurait pu avoir des tueries commises par son frère cadet. Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, avait décrit Mohamed Merah comme un petit délinquant qui s'est radicalisé "dans un groupe d'idéologie salafiste" toulousain, groupe qui n'était toutefois pas soupçonné par les services d'entretenir de projet criminel.

Selon le ministre, le radicalisme de Merah avait été "affermi" par deux voyages, en Afghanistan en 2010 et au Pakistan en 2011, où il serait allé "par ses propres moyens", hors de toute filière organisée. "Les faits pour lesquels on a été condamné et pour lesquels on a purgé notre peine, ça n'a strictement rien à voir" avec les crimes de Mohamed Merah, dit, sous le couvert de l'anonymat, un des membres du groupe de Toulouse, qui affirme s'employer à mettre son passé derrière lui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Affaire Merah
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre