Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:19

mercredi 09 janvier 2013, mis à jour à 17h51

Un jeune homme de 23 ans a été condamné ce mercredi après-midi à 12 mois de prison dont 9 ferme pour avoir frappé un policier au mois d’août à Amiens.

Il avait participé à la manifestation devant la préfecture, rue de la République à Amiens, contre l'intervention policière survenue lors d'une veillée funèbre.

Des photos et des vidéos, prises au moment des faits, ont permis d'identifier le protagoniste

http://www.courrier-picard.fr/Picardie-Express/Douze-mois-de-prison-pour-avoir-frappe-un-policier

 


Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:10

 

Le commerce de Boulieu-lès-Annonay est fermé. Le DL

Le commerce de Boulieu-lès-Annonay est fermé. Le DL

 

Dans la nuit de mercredi à jeudi, trois bureaux de tabac ont été visés par une série de cambriolages. Les voleurs ont œuvré à Boulieu-lès-Annonay (notre photo) et Vocance en Ardèche et à Saint-Bonnet-le-Froid en Haute-Loire.

par Etienne Gentil le 10/01/2013 à 12:28

http://www.ledauphine.com/ardeche/2013/01/10/trois-nouveaux-bureaux-de-tabac-cambrioles-en-une-nuit


Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:02

Quatre malfaiteurs munis d'armes de poing et d'une kalachnikov ont dévalisé ce jeudi matin le coffre d'un magasin de chaussures du centre de Marseille (Bouches-du-Rhône), selon Le Parisien. Ils se sont emparés d'une «forte somme en liquide» dont le montant n'a pas été précisé, a indiqué une source proche de l'enquête.
C'est une enseigne Foot Locker de la rue St Ferréol, qui a été victime de ce vol, 24 heures après le début des soldes d'hiver. La sûreté départementale a été chargée de l'enquête.

le 10/01/2013 à 12:38
http://www.ledauphine.com/france-monde/2013/01/10/un-magasin-attaque-a-la-kalachnikov-en-plein-centre-ville
Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 16:53

 

«Avec un budget serré, 800 euros volés ça fait mal" : comme 650 000 Français en 2011, Léa Bélorgey, 25 ans, a été récemment victime de débits bancaires frauduleux sur internet, dont les multiples origines géographiques témoignent, selon elle, d’un dispositif sophistiqué peu anticipé par sa banque.

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), quelque 2,5% des ménages ont été victimes en 2011 de débits bancaires frauduleux, dont la moitié sur internet, à partir de leurs comptes ou numéros de cartes, une augmentation «très significative» par rapport à 2010 (2% des ménages soit 500 000 personnes).

Des remboursements comme "pour brouiller les pistes"

«Les retraits ont eu lieu le 31 décembre 2012, mais je ne m’en suis rendu compte que le 2 janvier lorsque j’ai regardé mon compte sur internet. J’ai alors constaté qu’il me manquait 800 euros», raconte la jeune employée d’un service de communication dans une grande entreprise. Mais, explique-t-elle, comme «pour brouiller les pistes», les premiers prélèvements frauduleux ont été rapidement remboursés. Ainsi un montant de 287 euros utilisés pour payer une réservation d’avion ou d’hôtel à Paris effectué sur un site de voyages et un prélèvement de 224 euros pour une réservation sur un site hôtelier ont été recrédités le jour même.

«Le plus gros prélèvement, 421 euros, a été fait sur un autre site commercial que je ne connais pas. Sur mon relevé de compte, il y avait la mention Stockholm. Mais cette fois il n’a pas été remboursé».

 D’autres débits, qui ne seront pas non plus remboursés, vont suivre : des achats sur un site de vêtements pour 120 euros et le paiement pour deux recharges internet chez un opérateur de téléphonie mobile d’un montant de 75 euros chacun, avec pour origine cette fois deux villes françaises.

«Derniers prélèvements, une réservation dans un hôtel à Milan et un prélèvement pour un achat fait à Barcelone», ajoute Mme Bélorgey dont le compte a également été débité des commissions pour les paiements en devises étrangères.

De faux courriels

Une semaine avant la fraude, la jeune femme avait pourtant fait part de ses doutes à sa conseillère bancaire après avoir reçu deux courriers électroniques semblant émaner de sa banque et qui lui fournissaient un code pour valider des achats en cours, comme les banques ont l’habitude d’en envoyer pour sécuriser les paiements sur internet.

«La banque m’a répondu que si je n’étais pas à l’origine de l’achat, je ne devais pas répondre car il s’agissait probablement de courriels de fraudeurs, mais elle n’a pas plus réagi que ça», déplore-t-elle. Autre sujet d’inquiétude, juste après avoir fait opposition à sa carte bancaire, la jeune femme n’a pas eu accès temporairement à ses courriers électroniques où elle reçoit ses relevés bancaires.

 "Ils m’ont dit qu’ils avaient deux cas de ce genre par semaine"

Sa banque, qui ne prévoit de la rembourser que dans un mois en faisant jouer les assurances, a pour l’heure demandé à vérifier la puce de sa carte bancaire pour s’assurer qu’elle n’avait pas fait elle-même les achats. En attendant de recevoir sa nouvelle carte bancaire, la jeune femme retire de l’argent au guichet. «Dans l’agence où je me suis rendue ce matin, ils m’ont dit qu’ils avaient deux cas de ce genre par semaine», ajoute-t-elle.

 

par AFP le 10/01/2013 à 16:36 Mis à jour il y a environ 5 minutes

http://www.ledauphine.com/france-monde/2013/01/10/internet-des-fraudes-bancaires-toujours-plus-elabroees

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 16:40

Scène des plus insolites aujourd’hui mercredi, vers 17 heures dans une rue du centre-ville de Valence. Alors qu’elle regagne son domicile à pied, l’attention d’une Valentinoise se porte sur une voiture, moteur en marche. Et sur le siège conducteur de la Renault Scenic, les mains agrippées au volant, un… garçonnet. Dont les pieds, fort heureusement, ne peuvent atteindre les pédales !

Immédiatement, la passante ouvre la portière, coupe le contact et alerte le commissariat valentinois. À l’arrivée des policiers, également stupéfaits de trouver si jeune conducteur, le garçon confie avoir 5 ans. Le bambin explique alors s’être retrouvé seul dans l’appartement familial, avoir pris la clé de la voiture de sa maman, avoir déverrouillé les portes, mis le contact et démarré. Accompagnant le garçonnet jusqu’à son appartement, les policiers attendront plusieurs minutes le retour de la mère de famille. Cette dernière aurait confié s’être absentée le temps d’effectuer quelques courses.

 

 

par Thomas ZIMMERMANN le 09/01/2013 à 20:12

 

http://www.ledauphine.com/drome/2013/01/09/valence-au-volant-a-5-ans

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 16:06

Publié le jeudi 10 janvier 2013 à 15h25

 

Antoine Cionini a été condamné jeudi après-midi à 20 ans de réclusion criminelle. L'avocat général Muriel Fusina avait requis jeudi à Nice à 25 ans de réclusion criminelle (assortie d'une peine de sûreté des deux tiers) à l'encontre Antoine Cionini.

Ce chauffeur de taxi marseillais à la retraite, jugé depuis mardi aux assises des Alpes-Maritimes, a été reconnu coupable d'avoir tenté d'assassiner à coups de marteau son ex-épouse, le 3 avril 2011 à Saint-Cézaire-sur-Siagne.

En 1994, il avait déjà abattu de cinq balles de 357 magnum sa première femme. Il avait été condamné à 22 ans de réclusion pour ce premier assassinat. Séropositif, il avait bénéficié d'une suspension de peine pour raison médicale. C'est à cette période qu'il a récidivé

 

http://www.nicematin.com/nice/vingt-ans-de-prison-pour-lhomme-qui-avait-tente-de-tuer-sa-femme-a-coups-de-marteau.1108557.html

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:45

Publié le jeudi 10 janvier 2013 à 07h35

 

Les six suspects présentés mercredi après-midi dans le cadre de la mort d'un jeune biker tué en octobre 2011 - et dont la mort avait été gardée secrète - ont tous été écroués après avoir été mis en examen.

Il s'agit de quatre jeunes Niçois et Laurentins, trois garçons et une fille mineure et des parents de l'un d'eux qui avaient fait disparaître des traces.

Mayeul, jeune biker niçois de 20 ans a été tué et enterré dans le plus grand secret en octobre 2011. Son père témoigne ce jeudi dans Nice-Matin. Très choqué par les dernières révélations sur la mort de son fils, Jean-Bernard veut "comprendre" les raisons d'un crime"incompréhensible et atroce""Je veux que justice soit faite car ceux pour qui il s'était donné l'ont tué (...) Pour moi, il est vraiment difficile de comprendre une telle violence, une telle barbarie et une telle traîtrise", dit encore ce père effondré, qui s'est constitué partie civile.

 

 

http://www.nicematin.com/nice/jeune-biker-tue-a-nice-les-six-suspects-ecroues.1107984.html

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:31

Publié le jeudi 10 janvier 2013 à 07h11

Article - 19686072.jpgSuivant les conseils mal avisés d'un réseau social, Ornella, une Roquebrunoise de 19 ans a envoyé d'inquiétants textos à des inconnus. Mais sa mère dénonce les conditions de son interpellation Du texto à la convocation en justice : la jeune fille espère que son expérience servira à d'autres.

"C'est bon, j'ai caché le corps. On fait quoi maintenant ?" Chacun appréciera le contenu de ce SMS reçu par une dizaine de personnes, dont les numéros ont été composés au hasard, dans la nuit du 2 au 3 janvier dernier.

À l'origine, deux jeunes Roquebrunoises qui s'ennuient en ce lendemain de Saint-Sylvestre. Et un « passe-temps » découvert sur Facebook.

Mais dans la nuit, fortement secoué par ce message anonyme, l'un des destinataires choisis au hasard, prend contact avec la gendarmerie de l'Alpes d'Huez où il demeure. La machine est lancée : « On est dans le cadre d'une procédure criminelle, soit pour homicide, soit pour recel de cadavre,explique le commissaire de Menton, Eric Joudelat, dont les services ont traité cette affaire.Il y a présomption de crime et cela demande une réaction immédiate. Une procédure de recherche en téléphonie a été lancée, suivie par la mise en place d'une surveillance de police. L'interpellation a eu lieu dans le cadre d'une procédure de flagrant délit.»

À l'arrivée, alors que sa « complice » n'était pas inquiétée, l'auteur du message, Ornella Cuvillon, a été interpellée à son domicile de l'avenue Bedoux, le 4 au matin .

Une expérience qu'elle et sa mère ne sont pas prêtes d'oublier : « A 9 heures, trois policiers en civil se sont présentés à mon domicile en demandant à voir ma fille, raconte Nathalie Cuvillon. N'ayant pas voulu les laisser rentrer, je suis moi-même allée la réveiller. Ils lui ont montré un papier et demandé si elle avait écrit le texte qui y figurait. Elle leur a confirmé en précisant que c'était une blague. Et là, ils l'ont embarquée en refusant que je l'accompagne. »

Une différence de perception

Nathalie fait alors le rapprochement avec trois véhicules de police, dont un banalisé, qu'elle avait repérés la veille au soir alors qu'elle sortait avec sa famille pour fêter son anniversaire.

« Je n'aurais jamais imaginé que c'était pour ma fille… ».

Alors qu'elle est entendue au commissariat de Menton, Ornella reconnaît les faits et écope d'une présentation devant le juge le 30 janvier prochain avec à la clef un rappel à la loi pour « dénonciation mensongère d'un crime ».

Si elle ne remet pas en question cette sanction, Nathalie, plus choquée que sa fille, dénonce le « traitement » dont Ornella a fait l'objet.

« On est venu la chercher en pyjama, sans lui laisser le temps de passer une veste. Sans me dire ce qu'il se passait. On lui a crié dessus, menacé de lui reprendre son permis de conduire, dit qu'elle ne trouverait plus de travail à Monaco parce qu'elle aurait un casier. On a aussi hurlé sur moi. Les policiers voulaient lui donner une bonne leçon, mais c'était hors de propos pour une gamine de 19 ans qui n'a jamais rien fait de mal ».

Mais pour le commissaire Eric Joudelat, il n'y a aucune ambiguïté dans cette affaire : « On est très loin d'un calembour de carabin. Cela n'a fait rire ni les gendarmes isérois, ni le TGI de Nice, ni les policiers mentonnais. Et encore moins la personne qui a reçu ce SMS. »

Quant au « traitement » subi par Ornella, le commissaire se veut très clair : « Les directives du magistrat permettaient d'exercer la coercition. Ce n'a pas été le cas. Les policiers ont même agi avec beaucoup de discernement. Il n'y a d'ailleurs pas eu de garde-à-vue. Il y a une disproportion dans la perception de la gravité des faits de cette famille et la nôtre».

Et de conclure : « Il faut que les auteurs de ces faits prennent conscience de leurs responsabilités. Cela déclenche des procédures lourdes et coûteuses. Sans parler de l'impact psychologique pour les victimes.»

 

http://www.nicematin.com/menton/jai-cache-le-corps-le-sms-qui-na-pas-fait-rire-la-police.1107987.html

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:22

Publié le jeudi 10 janvier 2013 à 09h30

 

La soirée, organisée à la salle des fêtes de Gréolières par des jeunes de Saint-Jeannet, a failli virer au drame le 5 mai 2012.

Vers 6 h 30 du matin, Thibault, 19 ans, était poignardé de 8 coups de couteau à la sortie du local municipal. Ses agresseurs, deux jeunes de 26 et 28 ans résidant au village, ont comparu avant-hier devant le tribunal correctionnel de Grasse.

Ils ont tous deux été condamnés à 4 ans de prison. Frédéric Ruffinato et Jean-Marc Guizol s'étaient invités à la soirée vers les 2 h du matin. Ils avaient consommé de l'alcool, du cannabis et acheté, sur place, un demi-gramme de cocaïne à Thibault, l'un des invités présents à la soirée d'anniversaire donnée à la salle des fêtes.

Le jeune homme avait rangé l'argent, 70 e, dans son sac en bandoulière. «J'ai eu l'idée de le menacer pour lui prendre son sac », se souvient Frédéric Ruffinato depuis le box des détenus. Il demande à son ami Jean-Marc de faire sortir le jeune Thibault. Après avoir tenté de le dissuader, en vain, l'ami s'exécute. Frédéric les rejoint et exhibe un couteau.

« Un assez gros couteau », concède-t-il au président Jean-Paul Grattesol, subtilisé quelques minutes plus tôt dans la salle des fêtes. Jean-Marc arrache la sacoche et prend la fuite. Thibault le poursuit, Frédéric sur ses talons. Le trio stoppe un peu plus loin.

 

http://www.nicematin.com/grasse/ils-poignardent-de-huit-coups-de-couteau-un-vendeur-de-cocaine.1108189.html

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:11

Publié le mercredi 09 janvier 2013 à 20h22 

 

Percutée par un scooter conduit par un homme en état d'ivresse mardi soir à Menton, une femme de 72 ans est décédée à l'hôpital.

Un terrible accident de la circulation s’est produit mardi soir, aux alentours de 19 heures, promenade du Soleil à Menton, à hauteur de la place Elisée-Reclus.

Un scooter 125cc immatriculé à Monaco circulait alors en direction de la Principauté lorsqu’une femme âgée de 72 ans a traversé la chaussée en dehors du passage protégé.

Le pilote du deux-roues n’a pas pu éviter la vieille dame. Evacuée vers l’hôpital Saint-Roch de Nice, la victime est décédée dans la nuit.

Le test de dépistage sur le pilote du scooter, âgé d’une trentaine d’années a révélé la présence de 1,4 gramme d’alcool par litre de sang...

http://www.nicematin.com/menton/une-femme-de-72-ans-meurt-percutee-par-un-scooter-a-menton.1107770.html

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article

Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre