Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 14:47


Par Stéphane Kovacs
Publié le 26/12/2012 à 14:09


Geneviève et Camille ont disparu le 4 décembre.


Les parents de deux lycéennes du Puy-en-Velay, en fugue depuis le 4 décembre, ont adressé jeudi une lettre au procureur de la République pour lui demander de diffuser leur signalement sur tout le territoire français.


Est-ce «un dossier qui monte en mayonnaise pour rien»?, comme on veut le croire au parquet du Puy-en-Velay? Reste que malgré les investigations des gendarmes, les plaintes contre X déposées pour enlèvement et séquestration et leurs appels déchirants dans les médias, les parents de Camille, 16 ans, et de Geneviève, 17 ans, n'ont toujours aucune nouvelle de leurs filles, disparues le 4 décembre.
Ce jour-là, vers 9h00, les deux élèves de première du lycée Charles-et-Adrien-Dupuy au Puy-en-Velay (Haute-Loire), avaient prétexté une visite à l'infirmerie pour prendre la fuite. Une automobiliste étrangère, qui a récemment pris contact avec la police, a raconté avoir conduit les jeunes filles jusque dans la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne). Sont-elles hébergées par une connaissance? Les familles, qui ont déposé plainte pour soustraction de mineures, le présument. Car la mère de Geneviève, Sylvie Euvrard, a reçu, le 11 décembre, une lettre postée de Toulouse, dans laquelle sa fille dit «être en sécurité et au chaud tous les soirs». Ce qui lui fait penser «qu'elle est chez quelqu'un». «C'est bien son écriture , a-t-elle précisé, mais elle a pu écrire cette lettre sous la contrainte». Depuis, plus rien.
«Si vous saviez le nombre de mineurs qui disparaissent...»

Sylvie Euvrard explique aussi que sa fille lui avait parlé la semaine précédant sa fugue de se rendre à Notre-Dame-des-Landes, pour rejoindre les opposants au projet d'aéroport, mais «pendant les vacances de Pâques». «Je n'ai pas pris ça au sérieux car elle n'est pas du tout politisée», assure-t-elle. De toute façon, «cette piste n'est plus d'actualité», selon elle. Les gendarmes ont mené l'enquête sur place et les parents des fugueuses eux-mêmes s'y sont rendus. «Nous avons parlé avec les manifestants de Notre-Dame-des-Landes et ils ont bien compris notre détresse, dit Mme Euvrard. S'ils les avaient vues, ils nous auraient prévenus, c'est certain».
Au parquet du Puy, on n'a pas l'air spécialement inquiet: «Si vous saviez le nombre de mineurs qui disparaissent chaque jour!, s'agace-t-on. Est-ce que vous avez des informations comme quoi elles seraient mortes? Séquestrées? Bon alors… Demandez aux parents, ils en savent beaucoup plus que nous».
Mais les parents, justement, s'étonnent du manque de coopération de la justice. Jeudi dernier, ils ont adressé une lettre au procureur de la République pour lui demander de diffuser leur signalement sur tout le territoire français. «Nous avions demandé à vos services de bien vouloir faire paraître leurs photos dans la presse nationale afin que la population puisse transmettre des indices aux enquêteurs pour retrouver nos enfants. Vous avez refusé par deux fois de faire cette démarche, écrivent-ils. Faudrait-il que leurs noms apparaissent dans la rubrique nécrologique pour que vous accédiez à cette demande?»
Portable éteints, cartes bleues non utilisées

A la cour d'appel de Riom, on assure que «tout ce qui relève du procureur de la République a été fait». «Apparemment, les portables des jeunes filles ont été éteints dès le début, explique Joëlle Bocchino, substitut général. On ne peut donc pas les géolocaliser. De même, leurs cartes bleues n'ont pas été utilisées. Elles ont certainement trouvé un accueil favorable quelque part…».
Aujourd'hui Sylvie Euvrard estime que seule la presse peut faire accélérer les choses: «si la personne qui les héberge n'avait pas conscience qu'elles étaient si jeunes, supplie-t-elle, qu'elle les dépose devant le premier poste de police».



Par Stéphane Kovacs



http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/26/01016-20121226ARTFIG00325-le-cri-d-alarme-des-parents-de-deux-adolescentes-fugueuses.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Neo_igs_police - dans Actualités Faits divers
commenter cet article

commentaires

se. david thiey 13/02/2015 04:08

Comotutaple je te le se monumeroe de telefone. 0777365657

Présentation

  • : Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou tristesse perpétuelle
  • Néo IGS Police -Ma vie détruite par la POLICE des Polices ( IGS )ou  tristesse perpétuelle
  • : Ma vie, de ma naissance à ce jour, qui n'avait pas si mal débutée, puis arrêtée totalement moralement suite à une bavure de la Police des Polices, Pas de vie, ni femme ni enfant.
  • Contact

Profil

  • Neo_igs_police
  • Ce jour arrivant à  la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....
  • Ce jour arrivant à la soixantaine, j'avais un idéal de vie, débutant comme secouriste, puis Pompier de Paris, Policier à 20ans, poursuivant mes études pour ma carrière, puis....

SOMMAIRE ARTICLES

English
español

 



ACCUEIL
ARTICLES
PAGES
BIOGRAPHIE
Ma vie détruite par la Police des Polices
Photos de La
Police Nationale
Les Engins de
La Brigade des
Sapeurs Pompiers de Paris
VIDEOS
FORUM POLICE
La carte mondiale des visiteurs


      603464 10151023880149556 1213656542 n

clickez sur cette image pour accéder au forum  


 

 

 m-copie-1.gif      

 

 

ALLEZ VERS LE HAUT

Double click sur la page


Rechercher

Compteur

Cela fait minutes et secondes que vous êtes sur ce Blog


counter

Compteur Global

Site Faire Un Blog

Archives

Texte Libre